COMME UN AFRICAN BOWL

by Joyce
Comme un african bowl

Hey prends ton sac o dos, mets 2 trucs dedans et viens me rejoindre ! Je t’embarque avec moi pour un petit voyage dont tu me diras des nouvelles (plus tard…) pour l’instant on déguste… c’est presque tout à fait comme un african bowl !

COMME UN AFRICAN BOWL ?

Oui j’avoue avoir un peu hésité à l’appeler ainsi en fait.

Alors sa base est bien purement digne d’un african bowl hein ! Oui parce que là on a la crème de la crème de la base des bowls africains, j’ai nommé Monseigneur l’Attiéké !!

Do you know l’attiéké ? No ? Oh It’s very dommage pour toi 😉

Il s’agit d’une semoule, comme celle du couscous pour te situer, à part qu’il s’agit d’une semoule de manioc.

Avez tous les effets bénéfiques du manioc, on peut dire que là ton bowl part… d’une bonne base.
On t’en cause par ici à l’occasion du post de notre super salade fraîcheur. Look at !

Après, on a quand même les aloko. Inénarrable banane plantain frit.
Ce qui nous fait 2 bons points !

Et puis on peut compter l’ananas. Et hop 3 points (à prononcer en anglais c’est plus classe merci ! ;))

Ouh mais en fait on atteint même les 4 points dis donc avec la chiquetaille de morue ! Qui aurait sans doute été plutôt une chiquetaille de lieu noir mais franchement c’est pareil hein.

Bon c’est après que ça part un peu en vrille et qu’on aurait pu être un chouille plus dans le mood.
La faute au vidage de frigo d’avant départ qui veut dire… “ne re-remplis pas le frigo l’avant-veille b*** 🙁 ” Oups.

Après les pois chiches sont quand même plus qu’usité sur le continent africain malgré tout ! Peut-être un peu plus en Nord Afrique mais on ne fait aucune discrimination dans notre cuisine. Depuis le temps vous le savez n’est-ce pas ?

UNE AFFAIRE DE BONHEUR DANS LE BOWL

Une autre raison nous a fait dévier un peu et passé outre les gombos qui auraient eu toute leur place ou encore la grenade (et on passera sous silence qu’on a oublié de faire le jus de bissap pour l’accompagner (chuuuut !)).

En réalité, je me suis lancée dans cet african bowl en réponse à la tentante invitation de nos copinotes qui chaque mois nous mettent au défi de réaliser une recette à partir d’ingrédients tellement bon pour nous qu’ils nous aident à atteindre le bonheur.
Le fameux bien dans son corps, bien dans sa tête. Et vice versa.

Donc en ce mois de mars, il y avait dans la liste de la morue, des céréales, des oléagineux (la sauce les gars la sauce !), de l’ananas, de la salade, des légumineuses.
Voilà qui vous aide sans doute mieux à comprendre, si seulement vous avez cherché, comment et pourquoi nous en sommes arrivées à ce “comme un african bowl”.

Et hop, comme la recette est super simple mais demande quand même un petit temps en cuisine, je ne tarde pas plus et vous laisse vous mettre à la manoeuvre !

Have a good trip !!!

 

Comme un african bowl

COMME UN AFRICAN BOWL

Hey prends ton sac o dos, mets 2 trucs dedans et viens me rejoindre ! Je t'embarque avec moi pour un petit voyage dont tu me diras des nouvelles (plus tard...). Pour l'instant on déguste... SALÉS COMME UN AFRICAN BOWL European Imprimer
Nb pers.: 2 Prépa: Cuisson:
Pause 200 calories 20 grams fat
Avis 5.0/5
( 1 avis )

LES 'TITES COURSES

250g d’Attiéké
200 ml d’eau tiède
4 tranches d’ananas
2 cœurs de sucrine (ou autre salade)
Quelques tomates cerises

ALOKO
2 bananes plantain mûres
Sel
Huile pour cuisson

CHIQUETAILLE DE MORUE
250g de morue salée et séchée (ou filet de colin)
1 citron vert
2 CS d’huile de tournesol
Cives
Oignons
Ail
Persil
Piment végétarien
Sel et poivre

POIS CHICHES AU PAPRIKA ET PIMENT DOUX
1 boîte de pois chiche moyenne
1 + 1 cs d’huile d’olive
1,5 cs de paprika
1 cs de piment doux

SAUCE CACAHUÈTES
2 cc de beurre de cacahuètes
2 cc de moutarde
6 cs de vinaigre balsamique (ou blanc si vous préférez)
4 cs d’huile de sésame
Sel et poivre

LET'S GO

PRÉPARATION DE LA CHIQUETAILLE DE MORUE
Dessaler la morue en la faisant tremper la veille dans de l’eau froide ou en la faisant bouillir 2 x 10 min le jour J.

Réduire la morue en miettes.

Ajouter les épices ainsi que l’huile et le citron vert.

Bien mélanger.

Placer au frais 30 minutes au moins.

PRÉPARATION DE L’ATTIÉKÉ
Versez les grains dans un bol et ajouter l’eau tiède.
6 à 8 min plus tard, l’eau est absorbée, les grains ont gonflé, votre attieké est prêt !

PRÉPARATION DES POIS CHICHES AU PAPRIKA ET PIMENT DOUX

Bien rincer les pois chiches et enlever la petite peau.

Verser les pois chiches dans un bol et ajouter une cuillère d’huile d’olive.

Ajouter le paprika et le piment doux.
Bien remuer pour enrober les pois chiches.

Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle.
Une fois l’huile bien chaude, verser les pois chiches et les faire dorer

Vous pouvez aussi les faire griller au four si vous préférez. Compter une quinzaine de minutes à 180 degrés.

PRÉPARATION DES ALOKO
Couper les bananes en rondelles d’épaisseur moyenne.
Etaler sur une assiette et saler un peu.

Faire chauffer de l’huile dans une poêle.
Une fois l’huile chaude, déposer délicatement les rondelles de bananes.

Bien surveiller et retourner quand les bords commencent à dorer.

Une fois les bananes dorées, les déposer sur une assiette recouverte de papier absorbant.
Saler encore un peu.
Réserver.

PRÉPARATION DE LA SAUCE CACAHUÈTES

Mélanger la moutarde et le beurre de cacahuètes jusqu’à obtention d’une pâte lisse.

Ajouter le vinaigre. Bien mélanger à nouveau.

Ajouter l’huile cuillère par cuillère et mélanger.

Saler et poivrer.

Si vous souhaitez une sauce plus liquide ajouter un peu d’eau, petit à petit tout en mélangeant.

MONTAGE

Couper l’ananas en petits dés.
Laver et effeuiller la sucrine.

Déposer quelques feuilles de sucrine sur un côté du bol.
Déposer l’attiéké dans les 2/3 du bol.
Dresser ensuite les autres composantes : la chiquetaille, l’ananas, les pois chicihs, les Aloko et si vous le souhaitez quelques tomates cerise.

Vous aimerez peut-être ceci

Laissez-nous un commentaire