DOMBRÉ OUASSOUS, TRADITION ANTILLAISE

by Joyce
Dombré ouassous crevettes

Ahhhh le dombré aux ouassous !!! mais kézako ?
Je m’adresse ici à celles et ceux qui n’en ont pas eu dans leur biberon ou qui n’ont pas eu la chance de goûter cet incontournable de la cuisine créole. Un conseil : rectifiez vite le coche.

Pas de panique. On est là pour ça !
Perso, je ne saurais que trop vous recommander de tenter l’aventure du dombré. Et de revenir par ici pour m’en dire des nouvelles ;).

LE DOMBRÉ : CULTURE CULINAIRE ANTILLAISE

Depuis toujours ou presque, le dombré trône sur les tables des familles en Martinique ou en Guadeloupe.
Recette ultra économique, elle se compose de petites boulettes de farine amalgamées à de l’eau et un peu de beurre. That’s all !
On la décline dans un grand nombre de versions : les haricots rouges ou blancs (en Martinique surtout), les lentilles et même le poulet !
Mais la version la plus rapide et qui remporte graaaave mon adhésion est celle aux ouassous ou crevettes.
NDLR : les ouassous sont des crevettes d’eau douce… bien dodues.

L’autre accompagnement incontournable du dombré c’est la salaison qui va avec. Miam miam (amis vegan éloignez-vous quelques instants !)
Quand on a que cela dans le frigo, on met des lardons ou du lard boucané. C’est déjà très bien et pour la version aux crevettes/ouassous ça le fait tout à fait. Mais le must reste quand même la queue de cochon.
Préalablement dessalée, on l’intègre en même temps que les dombrés pour qu’ils donnent cette petite connotation gustative incomparable sans qu’ils ne fondent pour cause d’excès de cuisson.

Enfin, impossible de faire l’impasse sur ce qui fait que la cuisine créole est la cuisine créole : les épices. On se lâche !
Cives, oignons, thym, laurier, ail, citron vert…allons-y gaiement.

Bon vous l’aurez compris, rien ni personne ne me détournera du dombré et encore moins du dombré aux ouassous 😉

LES NOUVELLES VARIANTES

Parce que la cuisine évolue tout le temps, il n’y a pas de raison que la cuisine créole soit en reste. C’est pourquoi on commence à voir de plus en plus de dombrés à base de toute autre chose que de la farine.
La version patate douce est particulièrement intéressante.
Celle aux bananes plantains est fort délicieuse et bien fondante aussi.
Promis, dès que possible on vous poste une petite recette du genre.

RETOURS D’EXPÉRIENCE : LE DOMBRÉ OUASSOUS, EASY OU PAS ?

C’est clairement un plat facile à faire.
Une fois qu’on a le bon dosage pour que les dombrés soit fondants, ni trop dur ni pâteux, on y est.
Voici quelques infos supp qui peuvent vous aider :

– Vous devrez préparer vos dombrés pendant la cuisson de son accompagnement (sauf si vous aimez passer trop de temps que nécessaire en cuisine). Par contre, n’hésitez pas à fariner un tout petit peu votre plat pour que les boulettes ne collent pas entre elles

– Tout en ne tardant pas trop pour intégrer les dombrés afin qu’il n’y ait pas d’écart de cuisson (ça cuit vite), ne surtout pas tout jeter d’un coup dans la marmite. Vous risquez de vous retrouver avec une grosse boule de boulettes impossibles à dissocier.
Intégrer plutôt à la main une à une de façon rapide. Attention à ne pas vous brûler.
Remuer délicatement, en prenant soin de ne pas écraser les boulettes, au fur et à mesure de l’intégration.

Allez hop, recette !

PS : D’autres recettes avec des ouassous ? Testez mes tempuras (ici). Ils sont toooop !

Dombré ouassous crevettes

DOMBRÉS OUASSOUS

Ahhhh le dombré !!! mais kézako ? Je m’adresse ici à celles et ceux qui n’en ont pas eu dans leur biberon ou qui n’ont pas eu la chance de goûter cet incontournable de la cuisine créole. Un conseil : rectifiez vite le coche. SALÉS cuisine créole Cuisine Antillaise Imprimer
Nb pers.: 4 Prépa: Cuisson:
Pause 200 calories 20 grams fat
Avis 4.2/5
( 5 avis )

LES 'TITES COURSES

800g de ouassous (ou crevettes)
200g de lard boucané
1 boîte de tomates concassées
1 oignon
1 citron
2 branches de cives
Persil, ail, thym, piment végétarien

Dombrés :
500g de farine
50g de beurre
1 verre d’eau + sel

LET'S GO

Enlever les grandes antennes des ouassous.
Conserver tout ou partie des têtes.
Citronner, saler, poivrer. Réserver.

Faire bouillir le lard boucané une dizaine de minutes pour le désaler un peu (à ne pas faire avec du lard fumé « classique »). Réserver.

Dans une grande casserole ou cocotte, faire blanchir l’oignon puis ajouter le lard et les autres épices.
Ajouter les tomates concassées, un peu d’eau, remuer et laisser mijoter 5 à 7 min à feu doux.
Ajouter les ouassous et laisser mijoter encore 10 min. Retirer les ouassous et réserver. Retirer la casserole du feu.

Préparer les dombrés : Mettre la farine dans un grand bol, creuser un puit pour y mettre le beurre fondu et l’eau salée. Pétrir jusqu’à obtenir une pâte lisse et non collante. Rouler des petites boules de pâtes entre vos mains. Réserver.

Remettre la casserole sur le feu.
Ajouter les dombrés aux premiers frémissements. Assez rapidement mais pas tous en même temps.
Laisser mijoter 5/10 min puis ajouter les ouassous, 1 gousse d’ail et le piment végétarien + un peu d’eau. Remuer.
Encore 5 à 10 min et c’est prêt !

Vous aimerez peut-être ceci

Laissez-nous un commentaire